Directement au contenu

Étude : traitement du biogaz et injection dans le réseau de gaz

À l'avenir, le gaz du digesteur doit être purifié au moyen d'un traitement du biogaz et injecté dans le réseau de gaz

Le système de digestion des boues de la STEP de Bienne assure la fermentation des boues fraîches livrées à la STEP. Actuellement, le biogaz qui en résulte est injecté directement dans deux microturbines à gaz, pour couvrir environ 40 % des besoins de la STEP en électricité. La chaleur produite par les microturbines à gaz est directement utilisée par la STEP. Ces deux microturbines à gaz doivent désormais être remplacées en raison de leur vétusté. Plutôt que de les remplacer à l’identique, une étude a été menée en 2020 afin de comparer plusieurs solutions pour le traitement à venir du biogaz (centrale de cogénération, traitement du biogaz, livraison de gaz brut) et d’en analyser la viabilité économique. L’option de traitement du biogaz par procédé membranaire, avec injection du gaz méthane dans le réseau de gaz naturel, s’avère la plus écologique et la plus économique de ces trois variantes. Le biogaz ainsi traité sera livré à la société Energie Service Bienne (ESB), qui dispose d’un gazoduc de 1 bar directement installé devant la STEP de Bienne. L’électricité et la chaleur jusque-là produites par les microturbines à gaz seront compensées par celles issues de l’usine d’incinération d’ordures ménagères voisine (Müve).

 

Le chantier a été préparé dans les moindres détails. La construction de l’installation sur le site de Brügg, puis sa mise en service sont prévues pour 2021. L’activité de traitement du biogaz et l’injection de ce dernier dans le réseau d’ESB devraient atteindre un fonctionnement normal à partir du printemps 2022.